Les temps forts à ne pas manquer au 1er trimestre
Retour au blog

Tout ce que vous devez savoir sur le week-end du Black Friday

Rose Labdon - Lucky Cart

Par Rose Labdon
Le 6 novembre 2017

Les 24 et 27 novembre prochains se tiendront le Black Friday et le Cyber Monday, deux dates incontournables dans le monde du retail, qui marquent traditionnellement le début des achats de Noël pour les consommateurs.
C’est en 1961, dans un rapport de la police de Philadelphie, que l’expression “Black Friday” est utilisée pour la première fois. Elle décrit alors des embouteillages records et un centre ville saturé d’acheteurs. Le Cyber Monday a quant à lui été créé très récemment (en 2005) par les sites e-commerce qui désiraient profiter à leur tour de l’engouement autour de cet événement.

Des chiffres vertigineux

En 2016, 154 millions d’Américains ont réalisé des achats durant le weekend du Black Friday (source : National Retail Federation), dont 3,34 milliards de dollars dépensés en ligne. On a d’ailleurs observé une forte croissance (+33%) pour les achats mobile (source : Practical Ecommerce). Cette année, les ventes du e-commerce devraient atteindre 3,52 milliards de dollars, soit une augmentation de 5,39% par rapport à 2016 (source : Adobe).

En Europe, la progression est encore plus forte. Au Royaume-Uni par exemple, les ventes en ligne ont augmenté de 12,2% entre 2015 et 2016, soit un total de 6,45 milliards de livres sterling pour la seule semaine du 21 au 28 novembre 2016 (source : IMRG).

 
Black Friday UK turnover 2014-16
 

Selon une étude réalisée par McKinsey, 81% des Britanniques déclarent être prêts à chasser des promotions pendant le Black Friday 2017. Presque 50% d’entre eux se disent motivés par des remises agressives.

 

Le cas particulier de la France

Arrivé tardivement en France (2010), “le Black Friday a mis du temps à convaincre les retailers français, qui sont moins fédérés que leurs homologues américains” analyse Michel-Edouard Leclerc, PDG de E.Leclerc. Ce constat s’est confirmé l’année dernière après les attentats du 13 novembre qui n’ont pas aidé à développer la notoriété du Black Friday. Tous les commerçants n’ont pas répondu de la même manière à cette situation : certains ont choisi d’annuler l’opération commerciale, jugeant que le terme « Black Friday » évoquait un événement qu’on ne souhaite pas célébrer commercialement ; d’autres ont choisi d’en changer le nom. C’est le cas par exemple pour “Les 4 jours uniques” créés par la Fnac, le “Crazy Week-end” signé Auchan, ou “Les jours spectaculaires à petits prix” chez CDiscount», conclut Michel-Edouard Leclerc.

 

Le m-commerce toujours en croissance

Les nouveaux comportements d’achat sur mobile ont bouleversé le Black Friday, qui à l’origine était majoritairement offline. L’an dernier, plus de la moitié des achats ont été réalisés via mobile. Cette tendance devrait se confirmer cette année selon les prédictions de l’étude Salmon/IMRG.

Et vous, êtes-vous prêt ?

A l’occasion de ce week-end promotionnel, mettez en place un dispositif promotionnel qui sort du lot. Pour un budget équivalent à une remise traditionnelle, le PromoGaming est une solution 100% personnalisable qui permet d’offrir à vos clients une chance de gagner le remboursement de leur panier d’achat ou de remporter du cash grâce à un jeu qui s’affiche directement sur la page de confirmation de commande.

 

Demandez une démo

 

Si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté cette année, consultez nos 4 conseils pour créer un dispositif promotionnel performant, et atteignez vos objectifs commerciaux durant le Black Friday.

 

Vous voulez en savoir plus ?

Découvrez comment Lucky Cart peut vous aider à augmenter le R.O.I. de vos promotions.