Les temps forts à ne pas manquer au 1er trimestre
Retour au blog

Influence des promotions sur le consommateur : y a-t-il trop de promos ?

Rose Labdon - Lucky Cart

Par Rose Labdon
Le 24 août 2017

Dans son enquête “Tendances de consommation “ de 2016, le CREDOC (Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de vie) a mesuré l’influence des offres promotionnelles sur les attitudes des consommateurs.
Nous en avons sélectionné pour vous les principales conclusions.

1. Les offres promotionnelles se multiplient dans le secteur des produits de grande consommation

La part des ventes en promotion est passée de 14% en 2000 à 20% en 2016. Le nombre des promotions s’accroît tout au long de l’année et s’affranchit des périodes de soldes, une tendance portée notamment par l’e-commerce. Pour en savoir plus, découvrez notre article sur les chiffres clés de la promotion en Europe.

2. Pourtant, cette constante hausse en volume des promotions ne répond pas une demande croissante de la part des consommateurs

En 2016, 67% des consommateurs disaient profiter “souvent” ou “de temps en temps” des offres promotionnelles contre 74% en 2005, soit une baisse de 7 points. De plus, la multiplication des offres promos tout au long de l’année semble générer une perte de visibilité des offres les plus intéressantes pour les consommateurs.

CREDOC 2016 : les français déclarent moins souvent bénéficier des offres promos

3. Trop de promotions nuit à la valeur perçue des biens

Le prix ne permet plus au consommateur de juger de la valeur d’un bien. La variabilité des prix tout au long de l’année pour un même produit fait qu’il ne représente plus une valeur réelle aux yeux des acheteurs, mais une valeur aléatoire et donc contestable. Le prix devient ainsi une source de méfiance.

4. Des consommateurs de moins en moins sensibles aux baisses des prix

En 2012, 84% des consommateurs déclaraient être incités à l’achat par un prix compétitif. En 2016, ils n’étaient plus que 72%. Cela témoigne du retour d’un certain optimisme chez les consommateurs qui souhaitent plutôt avoir plus de temps libre que plus d’argent. Cette hausse des aspirations hédonistes a atteint 34% en 2016 contre 25% en 2013.

CREDOC 2016: le souhait d'avoir plus de temps libre remonte à son niveau de 2009

Cette enquête est réalisée chaque année par le CREDOC depuis 1992 par téléphone auprès de 1000 individus représentatifs des personnes âgées de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine.

Consultez l’étude complète ici.

Vous voulez en savoir plus ?

Découvrez comment Lucky Cart peut vous aider à augmenter le R.O.I. de vos promotions.